Histoire et origine de l’huître

Posté dans : Quoi de neuf 0

L’origine des huîtres date de plusieurs siècles.

En effet, les huitres sont consommées depuis l’antiquité.  Au Vème siècle avant notre ère, les grecs utilisaient d’ailleurs la coquille comme bulletin de vote pour procéder au banissement de personnes malveillantes au sein de la cité. Ce coqiuillage a donné son nom à l’ostracisme qui vient du grec Ostrakon qui signifie « Coquille d’huîtres ».

Les premiers élevages d’huitres ont été réalisés par la Chine qui captait le coquillage sur des bambous.

En France, l’ostréiculture est apparue au 17ème siècle. Les huitres cultivées sont les huitres plates (Ostrea edulis). Les premiers élévages consistent surtout en la récolte de naissain sur les rochers qui est ensuite mis à pousser dans des bassins. Les naissains d’huitres plates vont alors disparaitre dû à une surexploitation massive.

En 1868, les ostréiculteurs importent une huître portugaise creuse (Crassostrea angulata). Cette huiître à la croissance rapide a colonisé largement le littoral.

L’élevage de cette espèce a dépassé largement l’élevage de l’huître plate. Au début du 20ème sièce, 2/3 des huitres cultivées sont des huîtres creuses.

Dans les années 1920, une maladie provoque la disparition quasi totale des huîtres plates.

En 1970, l’huître creuse subit une épizootie foudrayante, la totalité des huitres est déssimée.

Suite à cette épizootie, une huître creuse japonaise (Crassostrea Gigas) originaire du Pacifique a été introduite.

Cette introduction a permis la reprise de l’élevage d’huîtres creuses en France.

Cette espèce est aujourd’hui  la plus cultivée en France et dans le monde.

En France , 130 000 tonnes sont cultivées chaque année.(Source :  Comité National de la Conchyliculture)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *